Achat de cryptos
Marchés
Contrat
Comptant
Earn
Web3 new
En savoir plus

Qu’est-ce que le Know Your Customer (KYC) et comment cela fonctionne-t-il en Crypto ?

2022-05-06 04:15:59

Résumé

  • Know your customer (KYC) est le terme désignant un ensemble de règles que les institutions financières doivent suivre pour vérifier l’identité d’un titulaire de compte bancaire, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale.
  • Les informations KYC permettent à un exchange crypto d’effectuer des vérifications des antécédents afin d’évaluer la probabilité que le titulaire utilise le portefeuille pour des activités illégales.

 

Qu’est-ce que le KYC ?

Know your customer (KYC) est le terme désignant un ensemble de règles que les institutions financières doivent suivre pour vérifier l’identité d’un titulaire de compte bancaire, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale. Le grand public est habitué à fournir ces informations KYC lors de l’ouverture d’un compte bancaire, de la demande d’une carte de crédit ou d’une hypothèque, ou du financement d’un prêt automobile. Bien que ce processus soit commun aux banques manipulant de la monnaie fiduciaire, cela n’a pas été la norme pour la crypto-monnaie.

Qu’est-ce que le KYC sur les marchés cryptos?

Le créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, a voulu que la crypto-monnaie soit libérée des réglementations financières imposées par les gouvernements au secteur bancaire. Cependant, de nombreux pays où les crypto-monnaies sont légales et réglementées commencent maintenant à exiger la vérification d’identité (KYC), qui comprend généralement une adresse résidentielle de toute personne souhaitant créer un compte de crypto-monnaie. Cette exigence est conforme à la réglementation anti-blanchiment d’argent que les institutions financières traditionnelles suivent.

Pourquoi le KYC est-il important pour les exchanges cryptos ?

Les informations KYC permettent à un exchange cryptos d’effectuer des vérifications des antécédents afin d’évaluer la probabilité que le titulaire utilise le portefeuille pour des activités illégales. Les informations du titulaire pourraient également être utilisées pour divulguer les avoirs et les transactions en crypto-monnaies à des fins de déclaration d’impôt sur le revenu si les propositions actuelles deviennent loi.

1 Vérification automatisée de l’identité

La vérification d’identité automatisée est devenue une fonctionnalité standard de nombreuses applications en ligne nécessitant un contrôle d’identité. Parce que les exchanges (ou échanges en français) de crypto-monnaies sont en ligne par nature, les investisseurs potentiels en crypto ne peuvent pas se rendre en personne dans un emplacement physique pour soumettre leur documentation.

Au lieu de la vérification d’identité en personne, les services tiers permettent aux utilisateurs de soumettre leurs documents d’identité tels que le passeport, accompagné d’une selfie pris avec un smartphone. La technologie de cartographie biométrique peut comparer les photos du document d’identification du demandeur pour vérifier l’identité du demandeur.

2 Prévention de la criminalité et de l’évasion fiscale

Une des préoccupations majeures dans la sphère crypto-monnaie est l’utilisation de portefeuilles pseudonymes pour le blanchiment d’argent et d’autres transactions financières illégales. « Pseudonyme » désigne ceux établis sous de faux noms, surnoms ou autres informations incomplètes qui ne peuvent pas identifier le titulaire du compte. Une activité criminelle particulière rendue possible par des transactions pseudonymes est le « ransomware », qui extorque des fonds en gelant les systèmes informatiques d’une personne ou d’une entreprise jusqu’à ce qu’une rançon soit payée.

Que se passe-t-il lorsque le KYC n’est pas appliqué ?

En mai 2021, un groupe de pirates informatiques a piraté les systèmes informatiques des opérations de raffinerie de pétrole de Colonial Pipeline, basée aux États-Unis. Les pirates ont complètement fermé la capacité de distribution de carburant de l’entreprise sur la côte Est, provoquant des pénuries de carburant généralisées, des achats de panique et des flambées de prix. Les pirates n’ont libéré le contrôle des systèmes de Colonial qu’après qu’une rançon de 75 bitcoins (environ 5 millions de dollars au taux de change en vigueur) ait été payée à un portefeuille de crypto-monnaie. Les bitcoins ont été rapidement dispersés et probablement convertis en espèces.

Naturellement, les gouvernements et les organismes d’application de la loi découragent fortement les victimes de ransomware de payer les fonds demandés par les criminels. Cependant, de nombreuses organisations n’ont guère le choix si elles veulent reprendre du service, et l’assurance des entreprises couvre souvent le montant de la rançon et la perte de revenus d’exploitation. Sachant cela, les gangs criminels et autres acteurs malveillants peuvent continuer à utiliser les fonctionnalités pseudonymes des cryptos pour accéder et distribuer facilement les fonds volés lors de futures attaques de ransomware.

buy crypto instantly

3 Un moyen de légitimer les crypto-monnaies

Ainsi, imposer des règles KYC aux détenteurs de portefeuilles peut être interprété comme un moyen de légitimer les crypto-monnaies. Les règles KYC alignent les réglementations appliquées aux transferts de crypto-monnaie sur celles appliquées au gain et au mouvement des monnaies fiduciaires. Bien que ces dispositions ne devraient pas être une préoccupation pour les investisseurs et les traders légaux de crypto-monnaie, elles imposent des règles supplémentaires lorsqu’il s’agit de déclarer des revenus, en particulier des revenus provenant d’investissements et de transactions de crypto-monnaies.

Comment le KYC apporte-t-il une légitimité à la crypto?

Par exemple, si un client vous paie dans une crypto-monnaie, il peut être soumis à la déclaration et à une éventuelle imposition gouvernementale. Les formulaires de déclaration de revenus pour de nombreuses juridictions exigent maintenant la divulgation des revenus liés à la crypto-monnaie. Aux États-Unis, l’Internal Revenue Service (IRS) traite la crypto-monnaie comme une propriété ayant de la valeur. Parce que le mining d’une crypto-monnaie créé de la valeur, cette valeur est imposable. Si la crypto-monnaie est vendue, tous les gains en capital (bénéfices) sont également imposables. Les règles de l’IRS exigeront la déclaration de tout montant supérieur à l’équivalent de 10 000 $ en crypto-monnaies détenue dans un portefeuille personnel par des citoyens américains – car l’IRS impose ses citoyens, quel que soit le pays de résidence réel, sur les revenus mondiaux et les avoirs financiers.

Get 180 welcome bonus at Phemex

Le KYC est-il obligatoire ?

L’enregistrement préalable obligatoire au KYC a également été proposé pour tout titulaire de compte de crypto-monnaies qui souhaite transférer un montant équivalent supérieur à 10 000 $ en une seule journée, vers un compte offshore. Tout comme les virements bancaires réguliers de ces montants sont déclarés, les propositions entraîneraient que d’importantes transactions de crypto-monnaie envoyées ou reçues d’une entité offshore par des citoyens américains soient signalées aux Financial Crimes Enforcement Networks (FinCEN) à des fins de surveillance et d’application de la loi.

La promesse sous-jacente de ces règles proposées est que l’enregistrement KYC, la divulgation du total des avoirs et la déclaration de toute transaction à l’étranger aideront à prévenir l’évasion fiscale et le financement de groupes criminels à l’étranger.

Pourquoi avez-vous besoin de KYC ?

FACT CHECK : Rapport sur la criminalité dans le secteur des cryptos

L’activité criminelle financée par les cryptos a généré de nombreux gros titres et jeté une lumière négative sur la sphère crypto. Ces titres, souvent sensationnalistes, sont repris par des personnalités de premier plan de l’industrie financière, ce qui a encore alimenté l’apriori, à savoir que les crypto-monnaies seraient un moyen de choix pour les transactions financières illégales. Le gouvernement et les institutions financières dénoncent les crypto-monnaies en les faisant passer comme facilitateur mondial d’activités criminelles. Des histoires de terroristes, de trafiquants de drogue, de blanchisseurs d’argent et de pirates informatiques utilisant les crypto-monnaies pour cacher leurs gains mal acquis remplissent les journaux et les sites Web.

Quel pourcentage de Bitcoin est utilisé pour des activités illégales?

Cependant, la réalité est tout autre. Un récent rapport de Chainalysis a estimé qu’en 2020, seulement 0,34% des transactions de crypto-monnaies (représentant 10 milliards de dollars au total) étaient liées à des activités illégales. En outre, un rapport de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT)  a révélé que la quantité de crypto-monnaies utilisée pour le blanchiment d’argent est bien inférieure à la quantité d’argent blanchie par les méthodes traditionnelles. Les banques traditionnelles ont été reconnues coupables de négligence délibérée dans l’exécution de leurs obligations légales de divulguer les soupçons de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Certaines banques ont également été accusées de ne pas avoir mis en œuvre des contrôles rigoureux tels que le KYC pour surveiller et contrôler les fonds détenus dans leurs institutions et les déplacer, tant au pays qu’à l’étranger.

La fuite des Panama Papers en 2016 a conduit à une vaste enquête qui a révélé que les banques offshore fournissaient des « paradis fiscaux » aux riches et aux célèbres, aux criminels et aux corrompus. Ces fonds pourraient être détenus dans des comptes secrets à l’abri des gouvernements internationaux afin d’éviter les paiements d’impôts et l’examen minutieux des forces de l’ordre des pays résidents de ces personnes. Ces fonds offshore étaient majoritairement détenus en tant que monnaies fiduciaires (soutenues par les gouvernements), plutôt que comme crypto-monnaie.

Que font les exchanges cryptos avec votre KYC?

Tenez compte des caractéristiques de confidentialité inhérentes aux services bancaires traditionnels. Aucune information personnellement identifiable (PII) n’est requise lors de l’envoi de fonds via un virement bancaire traditionnel, qui n’a besoin que de quelques informations comme les numéros de compte et d’acheminement des comptes bancaires émetteurs et récepteurs. Le titulaire du compte bancaire n’a pas besoin des IPI du titulaire du compte bancaire destinataire pour effectuer le virement ; le titulaire du compte bancaire récepteur n’obtient pas non plus les IPI de l’expéditeur. Cependant, en raison des règles du KYC imposées aux banques, le personnel chargé de l’application de la loi est en mesure d’obtenir ces informations sur demande et, comme indiqué précédemment, les transactions dépassant une certaines limites sont signalées aux autorités compétentes du pays où la banque est située. Le rapport de transaction comprend les informations personnelles et l’identifiant fiscal de l’expéditeur et du destinataire.

Les transferts de crypto-monnaies peuvent également utiliser un pseudonyme, ou un identifiant généré aléatoirement, comme nom du détenteur du portefeuille pour l’envoi et la réception de transactions de crypto-monnaies. Cela peut être considéré comme équivalent à l’utilisation d’une adresse e-mail qui ne contient pas votre nom. L’expéditeur et les pseudonymes de destination du transfert de crypto-monnaies pourraient également être modifiés pour chaque transaction afin qu’aucune transaction ne puisse être facilement associée aux mêmes titulaires de compte.

Mettre en œuvre le KYC pour tracer les transactions cryptos et prévenir les pertes

L’une des caractéristiques attrayantes des transactions de crypto-monnaies est le pseudonyme du compte crypto. En discutant de KYC et de pseudonyme, il est important de comprendre le concept de blockchain et les fonctionnalités de confidentialité impliquées.

La blockchain est une méthode d’enregistrement de chaque transaction impliquant une crypto-monnaie. Il est équivalent à un ensemble électronique de pas, montrant le mouvement de la crypto-monnaie à travers les réseaux informatiques à toutes les étapes d’une transaction. Ces historiques de transactions, ou registres, sont stockés sur des milliers d’ordinateurs indépendants dans le réseau de transfert d’une crypto-monnaie, appelés nœuds. Ces nœuds ne contiendront chacun des informations que sur une petite étape du parcours de bout en bout de la crypto-monnaie de l’expéditeur au destinataire.

Ce modèle décentralisé garantit qu’aucun nœud dans le parcours de la crypto ne puisse obtenir l’itinéraire complet, de bout en bout. Néanmoins, l’itinéraire de la crypto-monnaie au travers des nœuds peut éventuellement être tracé, compte tenu du grand livre et de l’accès à tous les nœuds traversés par la transaction.

Aucune PII sur l’expéditeur ou le destinataire de la crypto-monnaie n’est disponible sur un nœud ou dans le grand livre de la blockchain, mais les informations personnelles des titulaires de compte d’envoi et de réception seront connues de l’échange de crypto-monnaie en vertu des règles KYC proposées. Cependant, toutes les bourses ne se précipitent pas pour mettre en œuvre ces règles. Certains échanges peuvent fonctionner sur le dark web, ou simplement choisir de ne jamais exiger d’informations personnelles s’ils sont basés dans un pays sans législation KYC.

Malgré l’historique des transactions traçable et la visibilité des transactions de chaque portefeuille, les pirates et autres acteurs malveillants déplaceront rapidement les fonds à travers les nœuds pour les encaisser avant qu’ils ne puissent être signalés et étudiés. Les fonds sont souvent divisés et « mélangés » avec des transactions légitimes pendant le transfert, puis distribués à plusieurs portefeuilles, jusqu’à ce que le suivi devienne extrêmement difficile.

Même lorsque les portefeuilles de destination finale sont finalement tracés et identifiés, les fonds obtenus par piratage, ransomware et escroqueries ont généralement disparu depuis longtemps. Ils peuvent finalement être retirés en espèces ou utilisés pour acheter d’autres articles introuvables qui ont la même valeur et sont anonymes.

Pourquoi Phemex recommande-t-il à ses utilisateurs de compléter le KYC ?

Phemex a adopté des procédures KYC pour mieux se conformer aux réglementations locales et assurer des opérations de plate-forme sécurisées pour tous les utilisateurs. Les clients qui ne complètent pas le KYC seront confrontés à certaines restrictions de service sur notre plate-forme, telles que ne pas être éligibles à un abonnement premium, divers bonus, etc. Pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Phemex sans limitation, nous vous recommandons fortement de compléter votre KYC.

Qu’est-ce que j’obtiens après avoir terminé mon KYC sur Phemex ?

Après avoir terminé votre KYC sur notre plate-forme, vous pourrez profiter d’une sécurité accrue ainsi que de fonctionnalités et d’avantages supplémentaires. Par exemple, les utilisateurs vérifiés peuvent acheter et utiliser les abonnements premium de Phemex, ce qui permet de négocier au comptant sans frais jusqu’à 1 million de dollars par jour ou 5 millions de dollars par mois. Les utilisateurs vérifiés sont également éligibles pour de nouveaux bonus d’utilisateur qui nécessitent la validation du KYC, dont certains peuvent être trouvés sur notre page de bonus.

Get 180 welcome bonus at Phemex

Conclusion

Sans législation visant à supprimer le pseudonyme du portefeuille ou la possibilité de geler rapidement les transactions suspectes ou frauduleuses, il est difficile pour les forces de l’ordre de freiner et de retracer le flux de crypto-monnaie obtenue par des moyens criminels. La meilleure façon pour les titulaires de comptes de crypto-monnaie d’éviter les pertes dues aux escroqueries est de n’utiliser que des échanges qui implémentent Know Your Customer (KYC), et de se rappeler le vieil adage, « si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. »


Pour toute demande de renseignements, contactez-nous à l’adresse support@phemex.zendesk.com .
Suivez notre compte Twitter officiel pour rester au courant de notre actualité.
Rejoignez notre communauté sur Telegram pour interagir avec nous et d'autres traders Phemex.
Phemex | Break Through, Break Free
giftRegister to get $180 Welcome Bonus!
Email
Password
Code d'invitation (facultatif)
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Telegram
  • Discord
  • Youtube
Subscribe Phemex

Inscrivez-vous sur Phemex et commencez votre aventure crypto dès aujourd'hui.

Recevez 180 $ pour vous inscrire

Bonus

Become the First PT Holders with ZERO Risk

Celebrate the Launching of the Phemex Token on November 30th